Commissions de travail

Faire un don

Sondage : les français et l’économie de marché

A la demande de la Fondation Croissance Responsable, l’Institut Opinionway a réalisé  un sondage sur « Les français et l’économie de marché » en février 2010. Les résultats montrent le caractère ambigu de la relation entre les Français et le capitalisme associant à la fois un rejet brutal des dérives dans les pratiques du système et une adhésion à plusieurs de ses principes.

1. La défiance face à l’économie de marché s’explique par le sentiment d’injustice qu’elle véhicule

Pour 77% des Français la croissance économique ne profite aujourd’hui qu’à une minorité seulement. Ce taux monte à 82% parmi les salariés du privé, plus touchés par la crise et par les conséquences sur leur emploi et leur salaire.

Dans le même temps, le système économique actuel est perçu comme figeant les situations. Pour 73% des Français, il empêche les générations futures de progresser.

2.  Le capitalisme est un terme mal aimé mais tous les principes de l’économie de marché ne le sont pas

L’enquête souligne les contradictions qu’entretiennent les Français avec le système économique.

Cette ambiguïté est également résumée par le fait que 91% des Français pensent que l’objectif d’une entreprise est de faire des bénéfices tout en étant, dans le même temps, 83% à juger que son objectif est de créer des emplois.

Enfin, si 60% des Français considèrent que l’organisation économique de la France est plutôt libérale, protection sociale (56%) et dépense publique (61%) sont pour eux les termes qui caractérisent le mieux le modèle économique français.

Le terme capitalisme a « mauvaise presse ». Pour 71%, ce mot évoque quelque chose de négatif.

Pour autant, les Français adhèrent à plusieurs principes de l’économie de marché

Parmi ceux-ci, la propriété privée, qui est un des fondements du capitalisme est perçue comme un droit fondamental par 92% des Français, qu’ils se sentent proches de la gauche ou de la droite. De même, pour les Français, la concurrence est quelque chose de positif car elle permet au plus grand nombre d’accéder à des produits qui sinon seraient réservés à une élite (81%). Enfin, pour 86% des Français, ce sont les entreprises qui créent de l’emploi et non pas l’Etat.

Sondage-les Francais et l’économie de marché

Nos partenaires

Twitter: croissanceresp